Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 06:45

Las Bardenas Reales de Navarra !… Aux confins de la Navarre, de l’Aragon, de la Castille et de la Rioja… J’en attendais beaucoup et je n’ai pas été déçu…

 

Bardenas - Castildetierra 1

 

Paysage inhospitalier, aride et tourmenté… Je me croyais dans un film ou dans un reportage… Personne autour de moi et ces formations géologiques de tous les côtés… Ces mesas, ces canyons et ces barrancos… Ces étendues caillouteuses et sèches, piquées de thym, à perte de vue… Ces champs de boue blanche et séchée, ondulés très loin, déversés d’un camion titanesque… Un film… Comme quand j’étais gamin…

 

Bardenas - Los Agueros

 

La pluie ravine tout, très vite… Et le soleil sèche l’œuvre… Partout des canyons suscités par l’écoulement des eaux… Leurs pentes peuvent faire près de 100 mètres de hauteur… Ou quelques centimètres, là, juste entre mes pieds… La fixité des choses n’est pas de mise ici… L’homme non plus… Pas d’ombre et peu d’eau… Je m’y sens bien, surtout le matin, aux premières heures du jour, avant les touristes – peu nombreux de toute façon –…

 

Le secteur est vaste… Plus on le pénètre et plus il devient minéral… Depuis les villages alentours, on grimpe une rampe de quelques dizaines de mètres et on arrive sur le plateau… Quelques moutons, des champs d’avoine où les coquelicots se sont déversés comme le sang coule de la plaie d’un hémophile…

  

Bardenas - coquelicots 2

 

Au fil des kilomètres, la caillasse prend toute la place… Et les herbes sèches… Quelques points d’eau, temporaires forcément, quelques roseaux… La pierre, friable et blanche, vite poussière sous les roues des voitures, sourde, craquelée, parcourues de minuscules galeries qui s’effondrent parfois sous le pas…

 

Bardenas - sud-ouest polygone 2

 

Facile d’imaginer un immense plateau, une montagne ruisselante, qui s’est délitée ou a résisté, selon la nature de son substrat, pour former une fantaisie cosmique pétrifiée sous le soleil… J’ai bien dit fantaisie et non hasard… Je crois qu’en fait tout serait parfaitement prévisible à qui saurait rassembler l’intégralité des innombrables paramètres en jeu… Le déterminisme est à l’œuvre, mais contraire à sa nature, il rend toute prédictibilité vaine…

 

Bardenas - Pointe Ralla 3

 

J’exulte… Je n’ai pas peur des mots… Ce paysage austère est fait pour mon œil, cet air pour mes poumons et la désolation pour mon cœur… Les effluves des plantes m’enivrent et m’apaisent à la fois… Je vais bien… J’ai le sentiment d’être propre malgré la poussière qui s’insinue en moi… Même le vent m’est indifférent…

 

Je sais pourtant que je ne suis ici que toléré… Un visiteur au vrai sens du terme… Malgré mon goût pour l’endroit, il est évident que je ne pourrais y vivre à plein temps… Comme le navigateur en mer… C’est "mon" milieu et pourtant je n’y suis pas chez moi… Je crois que j'aime l'endroit précisément pour cela… Pour ce compromis, cette incertitude et cette évidence absolue du caractère transitoire de ma présence… Le soleil finirait par me chasser, ou le vent par me rendre fou… Ou l’eau par manquer… Basta…

 

Un tour aux oiseaux... Partons de la périphérie vers le centre...

 

Les abords

 

Autour des Bardenas, il y a des villes gavées jusqu’à la gueule de monuments et d’histoire… Comme si la Reconquista avait marqué à chaque pas son avancée et hurlé sa gloire, dans une folie d’églises, de monastères, de palais et de châteaux… De Zaragoza à Pamplona…

Et la nature, alternance de cultures et de garrigues… Relief tourmenté… Effondrements… Plateaux… La sensation aussi de pouvoir tout traverser… Perspective ouverte…

Des montagnes respectables au sud… Le Moncayo encore couvert de neige… La Rioja où s’adosse la vigne…

Chaque champ, chaque culture, chaque friche est survolée par un Milan Noir… Il y en a partout… Il suffit de lever les yeux… Quelque fois, un Busard Saint-Martin a pris la place… Ou peut être une Buse Variable, mais rarement, je n’en ai vu qu’une… Les Vautours Fauves sont très présents, erratiques comme il se doit… Dans le ciel passent Grands Corbeaux ou Corneilles Noires, les premiers cités étonnament nombreux…

 

Milan Noir - internet

 

Milan Noir

 

Les Cochevis Huppés sont extrêmement abondants… Ils s’envolent du bord des routes devant les voitures ou cherchent leur nourriture dans les champs et les prés, sur les parkings et dans la poussière des pistes…

 

Cochevis Huppé - internet

 

Cochevis Huppé

 

Les fils électriques ou téléphoniques accueillent leur lot de Pigeons Ramiers et de Tourterelles des Bois ou Turques

 

J'ai observé un groupe de Hérons Gardebœufs avec l’un des rares troupeaux de vaches du secteur… L'élevage n’est pas vraiment la spécialité de la région…

 

Les villes et villages peuvent s’avérer intéressants du point de vue ornitho… Notamment grâce aux Cigognes Blanches

 

Fitero - Monastère 2

 

Des nids sur les clochers et les cheminées des églises et des monastères… Impressionnant… Franchement sympathique, même si c’est un cliché… Les grands oiseaux survolent les rues et les places, se posent sur les toits…

 

Fitero - Cour de l'hospice 1

 

Cigogne Blanche - internet 1

 

Une pensée me vient, puérile et réjouissante : à des strates différentes deux espèces occupent le même espace sans pour autant se côtoyer réellement… Elles en haut et nous en bas… Je ne les imagine pas descendre au sol et se nourrir sur les trottoirs au milieu des passants…  

 

Cigogne Blanche - internet 3

 

Cigogne Blanche

 

Cigogne Blanche - internet 2

 

Cigognes Blanches (poussins)

 

En zone urbaine, il y a aussi les Martinets Noirs, les Hirondelles de Fenêtre ou Rustiques… Les Moineaux Domestiques… Et puis les Etourneaux Unicolores qui semblent siffler les passants, avec une pointe de vulgarité… Mais c’est seulement leur voix… Pas d’anthropomorphisme…

 

Etourneau Unicolore - internet

 

Etourneau Unicolore 

 

Moins nombreux, mais présents aussi : Rougequeues Noirs, Faucons Crécerelles sur quelques clochers et Huppes Fasciées volant comme des papillons géants entre les maisons ou scandant inlassablement leur "pou pou pou" en pleine chaleur…

 

Quand la végétation s’épaissit, souvent aux abords des rivières ou des fleuves, les Rossignols Philomèles sont là, intarissables et invisibles sous les couverts… Merles Noirs, Mésanges Charbonnières, à petite dose, presque insolites ici… Pies Bavardes omniprésentes… Serins Cinis et Chardonnerets Elégants… Des Coucous Gris chanteurs…

 

Trasmoz 2

 

Sur les ruines d’un château fort, j’observe un Monticole de Roche

 

Monticole de Roche - internet

 

Monticole de Roche

 

Il ne fait pas les choses à moitié et se tient la plupart du temps sur le sommet du donjon pour scruter les alentours… L'homme, puis l'oiseau... L'oiseau à cause de l'homme... Adaptation au milieu et spécialisation parallèle de deux espèces successives dans un même milieu…

Parfois, il plonge vers un champ caillouteux en contrebas, où s’activent quelques Linottes Mélodieuses, et rejoint sa femelle terne qui se tient sur un buisson, juste sous le fil électrique où il s’est installé…

 

Quelques Vautours Fauves passent dans le ciel et aussi un Vautour Percnoptère subadulte, reconnaissable à son plumage encore un peu "sale"...

 

Vautour Percnoptère - internet 3

 

Vautour Percnoptère - internet 1

 

Si je m’élève vers les hauteurs et les pentes boisées du Moncayo, tout devient vite "typiquement" banal : Rougegorges Familiers, Pinsons des Arbres, Troglodytes Mignons et Roitelets à Triple Bandeau… Une seule observation notable et pas si fréquente : un Loriot d’Europe en vol, à plusieurs reprises et à mi hauteur entre les arbres d’un pré…

 

Premier cercle des Bardenas

 

Et puis, on monte la rampe… Deux ou trois lacets et l’on atteint une autre dimension… Plus de maisons… Plus de lignes électriques… Plus d’hommes… Mais l’on se trompe, le premier cercle est occupé… Champs d’avoine, oliveraies… Même quelques rizières… Quelques tracteurs… Quelques bergeries…

 

Bardenas - ouest plygone 1

 

N’allez pas penser que je parle de "premier cercle" en référence à l’enfer… Non, c’est seulement qu’il s’agit d’une zone intermédiaire, d'un sas de "compression" avant la sauvagerie totale du cœur du désert… Au loin, les reliefs presque géométriques des falaises et des mesas se découpent sur l’horizon… Devant moi alternance de cultures et d’étendues herbeuses et minérales…

 

Bardenas - polygone

 

D’abord, je lève la tête… Milans Noirs souvent, Busards Saint-Martin parfois… Des Vautours Fauves en transit depuis leurs falaises vers la campagne des hommes, en bas… Les rapaces les plus répandus dans ce secteur sont les Busards des Roseaux, patrouilleurs inlassables… Un Epervier d’Europe chasse au-dessus d’un champ et se pose de temps en temps sur un arbuste en bord de piste… Quelques Grands Corbeaux traversent le ciel…

 

Une bergerie abandonnée abrite deux Chevêches d’Athéna, installées en plein jour sur les vieilles pierres… Les Moineaux Domestiques sont très nombreux en bord de route et autour des rares bâtiments souvent abandonnés… Très nombreux, les Etourneaux Unicolores ne semblent occuper que la frange des Bardenas et disparaissent dès qu'on pénètre le secteur d’un kilomètre environ…

 

Etourneau Unicolore - internet 1

 

Etourneau Unicolore

 

Le ciel est plein d’Hirondelles de Fenêtre ou Rustiques et de Martinets Noirs

Cochevis Huppés partout, sur les pistes et dans les champs labourés… Pies BavardesGuêpiers d’EuropeHuppes Fasciées

 

Guêpier d'Europe - internet

 

Guêpier d'Europe

 

Encore quelques mètres… Un Tarier Pâtre sur un buisson… Une Bergeronnette Grise… Et puis les Traquets Motteux, partout… Quelques Linottes Mélodieuses, des Pipits Rousselines… Et on atteint le cœur du paysage, insensiblement… et pourtant on sait immédiatement qu’on y est… C’est difficile à décrire… Une dureté accentuée… Plus de pierres, moins de plantes… Les routes étroites mais goudronnées qui se transforment en pistes cabossées… La poussière… Le relief qui se fait délirant…

 

Bardenas Blanca Baja

 

Ca y est… Un mot s’impose avec évidence, peut-être même son substantif : sauvage… "Le" sauvage… Les points d’eau ont disparu… Galets, touffes de thym, terres blanches ou rouges selon les endroits… C’est une étendue plate au premier regard, mais qui s’avère infiniment torturée dès qu’on s’y avance… Effondrements, infiltrations et écoulements ont accompli leur œuvre…

 

Bardenas - nord-ouest 1

 

Les Guêpiers d’Europe affectionnent pour creuser leur terrier les parois verticales des barrancos, hautes le plus souvent de quelques centimètres seulement…

 

Guêpier d'Europe - internet 3

 

Guêpier d'Europe - internet 4

 

Guêpiers d'Europe

 

Autrement, dans ce secteur, quand bien même les oiseaux savent voler, ils vont surtout à pied, jouant de la maigre végétation et de leurs plumage ternes pour se soustraire au regard : Cailles des Blés chanteuses et invisibles, Perdrix Rouges en alerte permanente, promptes à la fuite…

 

Perdrix Rouge- internet 2

 

Perdrix Rouge- internet 1

 

Perdrix Rouge

 

Oedicnèmes Criards, couleur terre sur fond de terre, mais qui s'envolent parfois, effrayés par mon approche...

 

Oedicnème Criard - internet

 

Oedcinème Criard

 

J’ai subi un cuisant échec : pas de photos de Gangas… J’ai vu à deux reprises seulement des Gangas Catas et c’est tout… Et j’étais loin… Lors de la première observation, les oiseaux sont passés en vol au-dessus de ma tête… J’ai levé mon appareil et appuyé sur le déclencheur… Rien… Immédiatement après leur disparition, j'ai fait un essai et tout fonctionnait normalement… Je jure que c’est vrai…

Pas vu de gangas unibandes… Je sais que ces espèces sont difficiles à trouver et, les connaissant extrêmement mal, voire pas du tout, je ne sais pas où et comment les chercher…

 

Bardenas - vers Castildepierra 2 

Pour ce qui est des alouettes, ce fut différent… Carton plein…

Alouettes Calandrelles omniprésentes dans les herbes rases ou sur la terre nue…

Alouette Calandrelle - internet 2

 

Alouette Calandrelle

 

Alouettes Pispolettes attachées à des cantons plus arides encore…

 

Alouette Pispolette - internet

 

Alouette Pispolette

 

Alouettes Calandres, grosses comme de petits pigeons… Chanteuses intarissables, en vol ou perchées bien en vue sur des arbustes…

 

Alouette Calandre - internet

 

Alouette Calandre

 

Alouettes des Champs, s’élevant depuis le sol et lançant leur chant, ad libitum, jusqu’à disparaître, tellement minuscules, dans le ciel matinal…

 

Alouette des Champs - internet

 

Alouette des Champs

 

Cochevis Huppés, abondants comme partout ailleurs, sur le bord des pistes, dans les champs et sur les rochers… Je dis bien partout… Egalement des Cochevis de Thékla, plus attachés aux secteur rocheux, me semble-t-il… Pas forcément aisé à distinguer du cochevis huppé… Je dirais : bec conique et non arqué, plumage plus gris que roux, dessous strié de noir assez net… Pas évident…

 

Cochevis de Thékla - internet

 

Cochevis de Thékla

 

Et last but not least, le Sirli de Dupont… J’ai mis du temps pour le trouver… Je ne savais pas vraiment où chercher… Ou plutôt, je savais qu’il fallait chercher dans les herbes, mais il y en a tellement… J’ai commencé par seulement l’entendre… Un sifflement étrange, flûté et sonore… Puis, j’ai mis une éternité à estimer la distance… On croit entendre ce chant à deux ou trois mètres de soi et, en réalité, l’oiseau est beaucoup plus loin… Ca ne facilite pas sa découverte… Mais j’ai eu de la chance…

 

Sirli de Dupont - internet

 

Sirli de Dupont

 

Bardenas - nord-ouest 2

 

Quand le sol devient plus minéral et accidenté, les Traquets Oreillards disputent l'espace aux Traquets Motteux

 

Traquet Oreillard - internet

 

Traquet Oreillard

 

Des Bruants Proyers, des Pipits Rousselines et quelques Pies-Grièches à Tête Rousse sur les rarissimes arbustes… Quelques Faucons Crécerelles en chasse…

 

Dans le ciel, Vautours Fauves et plus rarement PercnoptèresMilans Noirs, de moins en moins abondants… Et bien sûr, hirondelles et martinets…

 

Reliefs

 

Au centre de la Blanca, on trouve une zone particulièrement tourmentée… Canyons, mesas… Plateaux soudain interrompus par de vertigineux à-pic… Parfois la végétation est purement absente… D’où espèces rupestres, il va sans dire… Grands Corbeaux et Craves à Bec Rouge, bruyants…

 

Bardenas - El Rallon 3

 

Sur les falaises de la Ralla de nombreux Vautours Fauves se reproduisent…

 

Bardenas - La Ralla 1

 

Vautour Fauve - internet 1

 

Vautour Fauve

 

Leurs aires énormes, avec les jeunes immobiles qui attendent qu’on les nourrisse…

 

Vautour Fauve - internet 2

 

Vautours Fauves adulte et jeune sur leur aire

 

Vautour Fauve - internet 3

 

Un couple de Vautours Percnoptères, peut-être plus, occupe également ce secteur… Je n’ai pas découvert précisément son canton, mais j’ai vu les oiseaux à plusieurs reprises, notamment le matin quand ils effectuaient ensemble leur premier vol de la journée…

 

Bardenas - Pointe Ralla 4

 

 

Vautour Percnoptère - internet 2

 

Vautour Percnoptère

 

Bardenas - Piskerra

 

On m’avait dit qu’un couple d’Aigles Royaux nichait dans ces falaises…

 

Aigle Royal - internet 2

 

Aigle Royal

 

C’est probablement l’un de ses membres que j’ai découvert, peu après le lever du jour, sur un promontoire d’où il surveillait les alentours, condescendant et immobile…

 

Aigle Royal - internet

 

Aigle Royal

 

J’espérais voir des Traquets Rieurs… Pour la première fois… Avec de la chance et du bon sens, je n’en ai vu qu’un… Je l’ai cherché à un endroit précis, dans un système de formations minérales coniques et de falaises de petite taille et je l’ai trouvé… Alléluia…

 

Bardenas - Pointe Ralla 4

 

Je n’y croyais plus… Ma découverte n’est intervenue que le dernier jour…

 

Traquet Rieur - internet 2

 

Traquet Rieur

 

Enfin, levant la tête au-dessus des reliefs, j’ai vu dans le ciel d’autres espèces, trop haut et de façon trop fugace pour pouvoir leur prêter un statut quelconque… Une Bondrée Apivore, probablement en errance, eu égard à l’absence totale d’arbres (mais peut-être en haut, sur le plateau ?)…

 

Bondrée Apivore - internet

 

Bondrée Apivore

 

Un Aigle Botté en phase claire, si loin que je n’ai fait une photo qu’à titre de souvenir…

 

 

 

 

Aigle Botté - internet

 

Aigle Botté

 

Des Martinets Noirs, quelques Martinets à Ventre Blanc

 

Il y a de l'eau !...

 

Il y a enfin quelques points d’eau… Un étang assez grand dans le centre du secteur, la balsa de Zapata, incongru dans toute cette sécheresse… L’aridité pourtant, jusqu'aux rives… Juste quelques tamaris…

 

Bardenas - lac 1

 

Là, tout est comme partout ailleurs quand il y a de l’eau : Foulques Macroules, Canards Colverts, Grèbes Huppés et Castagneux… Quelques Hérons Cendrés… Deux ou trois Goélands Leucophées de passage… Sur les rives, Chevaliers Guignettes, Petits Gravelots probablement nicheurs et pas mal d’Echasses Blanches

 

On trouve aussi ici sur l’ensemble des Bardenas, plutôt à la périphérie, quelques points d’eau de tailles variables, souvent bordés de grands roseaux… Et là, c’est une véritable explosion de Rousserolles Turdoïdes… Bruyantes, proches les unes des autres, elles sont omniprésentes… Jamais je n'en ai vu autant sur des périmètres aussi restreints…

 

Rousserolle Turdoïde - internet

 

Rousserolle Turdoïde

 

Voilà… Et maintenant retour vers le nord… Seulement deux heures consacrées chaque matin aux oiseaux pendant six jours et le bilan n’est pas mauvais… Qu’aurais-je vu de plus à plein temps ?… Peut-être pas grand-chose… Mais j’en doute…

 

Bardenas - soir 1

Partager cet article

Repost 0
Published by opilion - dans Reportages
commenter cet article

commentaires

Estelle TRAN 28/02/2014 00:22

Bonjour,
En cherchant des infos sur ce parc pour nos voyages en mai prochain, je suis tombée sur votre site qui a confirmer notre choix d'y aller. En plus j'ai beaucoup appris sur les oiseaux que j'aurais
peut être l'occasion d'y voir.
Je voudrais juste savoir pour accéder aux endroits que vous étiez, on peut y aller en voiture ou il faut marcher?
Merci beaucoup! :)

opilion 08/03/2014 06:13



Bonjour... Je crois que je vous ai répondu, mais je ne suis plus tout à fait certain... Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à me relancer...



Les pollhuguett's 14/05/2011 23:39


Superbes photos et un très beau reportage.
bravo.


opilion 12/06/2011 07:57



Merci beaucoup



oliv 23/06/2010 15:31


Toujours très poétique. un vrai bain en plein immersion...et des souvenirs d'une journée passée là-bas en 2004. Quel endroit magique. hélas à l'époque je n'avais rien vu de tout ça, sinon plusieurs
Traquets rieurs. Joli carton d'Alouettes qui donne envie d'y retourner!
bravo encore!
PS : et la journée que faisiez-vous?!!


opilion 12/06/2011 07:57



Merci pour le commentaire, je réponds avec beaucoup de retard, mais j'avais oublié cette rubrique "commentaires"...


La journée, visite de villages dans le secteur... Immense richesse architecturale, peu de monde et une fluidité de déplacements géniale



Creusoisausoleil 13/06/2010 18:18


Bravo pour la qualité des photos et du reportage dont le lyrisme humanise beaucoup la riante Castille...Les béotiens que nous sommes (surtout moi!) apprennent beaucoup.
A+ pour parfaire encore notre culture


Marc Solari 13/06/2010 10:43


Superbe reportage sur cette région peu connue.
Cordialement
Marc Solari


opilion 12/06/2011 07:55



Merci, avec un an de retard, mais j'avais oublié la rubrique "commentaires" et ne viens que de la redécouvrir


Cordialement